Ier épisode : La préface !

26 Sep 2014 by

Ier épisode : La préface !

Sauvons le soldat Mazzocchi

saint dizant il faut sauver le soldat mazzocchi

Ce lundi nous avons assisté à la dernière réunion en date du conseil municipal de notre municipalité communale mais néanmoins rurale.

Tout le monde étant présent notre édile et ses groupies ont commencé sans tarder par le menu fretin :

Les peaux de castors ramenées par nos derniers trappeurs gna gna gna gna gna gna …… adopté à l’unanimité……… au suivant !

Signature d’un contrat gna gna gna gna gna gna …… adopté à l’unanimité……… au suivant !

Et je ne sais plus quoi gna gna gna gna gna gna …… adopté à l’unanimité……… au suivant !

Ceci étant fait a suivi un monologue de Monsieur le maire sur les comptes de la commune avant, après, du dessus, du dessous, en même temps, on gagne, on perd, je dépense, j’économise, je rembourse, j’avance, je pose 2 et je retiens rien………… ben moi non plus j’ai rien retenu parce que d’une part je n’y connais rien et d’autre part je pense qu’une plaque tectonique financière se déplace insidieusement sous la commune et s’amuse à perturber gravement les colonnes pourtant bien droites des tableaux XL Excel excellemment noircies à l’encre bleue et rouge. A suivre la règle du maire qui se déplaçait dessus j’ai cru, un moment, qu’on jouait au Rubik’s cube sans atteindre les faces bien colorées.

Par ignorance je m’abstiens de commentaires précis bien que d’après des sources bien informées connues des milieux autorisés il se pourrait que certaines lignes soient fantaisistes. Je laisse donc les experts amis amis avec les chiffres se délecter du magnifique compte rendu qui devrait être publié quelque part si Dieu le veut.

Après diverses discussions sur notamment une fuite d’eau sur la commune connue de tout le monde mais ignorée par les mêmes, cherchée, pas trouvée et qui fuit toujours mais nous retrouvons leur eau(€) sur la facture. Ensuite un autre échange sur les routes à entretenir, à réparer, subventions, emprunts, dépenses, devis sur ce qui est en passe de devenir un serpent de mer local car les avis, décisions, annulations, repêchages en tous genres sont finalement plus enrobés que le revêtement du même nom donc à suivre si nous pouvons.

Un aparté sur les anciens à propos d’un cadeau de fin d’année et une petite réunion sur laquelle Monsieur le Maire insiste afin que tout le conseil municipal soit présent. Si on fait des cadeaux au plus de 80 ans à la fin de l’année ça va mais si on fait des cadeaux à ceux qui sont vieux dans leur tête il faudra emprunter.

Ensuite notre maire préféré a indiqué qu’il allait faire un état du patrimoine de la commune sous forme d’un inventaire des biens communaux avec la valeur s’y accrochant. Ultérieurement nous vendrons, réparerons, louerons en fonction des attentes, des besoins ou des nécessités. Le conseil reviendra là dessus en temps opportuns. Sur ces surfaces et ces constructions notre édile n’est pas rentré dans les détails donc nous saurons ce que nous avons dans la besace, là aussi, en temps opportuns.

Un épaulé jeté ni vu ni connu je t’embrouille sur la communication où j’ai cru entendre un glopglopcompterenduglopglop étouffé sur ce que nous devions avoir tous les mois pour information, si j’avais de l’humour je dirais que c’est une o-maire-ta à la charentaise. Le Petit Journal est donc de nouveau prévu 2 fois par an. Le prochain en janvier pour les vœux de Monsieur le Maire donc cette année oualou !

Jusque là nous étions en présence d’une réunion du conseil municipal comme il s’en passe des centaines à travers la France c’est-à-dire que nous sommes en présence d’un maire qui déroule son ordre du jour devant un auditoire sinon captivé au moins presque attentif, c’est la moindre des choses après 2 mois de vacances citoyennes ………… bon OK les blés, les vignes, maintenant les tournesols et bientôt les vendanges.

Après nous tombons dans le surréalisme républicain : les projets.

Il en faut des projets c’est même à ça que nous voyons qu’une personne ou un groupe est en vie.

 

Mais c’est une autre histoire……………………

A suivre...

Related Posts

Tags

Share This

Un commentaire ? Une remarque ? C'est ici ...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.